Obtenir le lecteur Adobe Flash

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Norvège

Histoire

La nation norvégienne affirma pour la première fois son unité et sa volonté d’expansion à l’époque des grands raids vikings, du IXe au XIe siècle. Redoutables navigateurs, les Vikings d’origine norvégienne étendirent rapidement leur influence aux îles Shetland, aux Orcades, aux Hébrides et à l’île de Man. Depuis les Shetland, ils implanteront ensuite des colonies plus durables dans les îles Féroé, en Islande et au Groenland.

Il n’existe toutefois pas encore d’autorité centrale en Norvège elle-même, où les communications se font d’ailleurs davantage par voie maritime que terrestre. Au VIIIe siècle, la Norvège était encore divisée en vingt-neuf petits royaumes indépendants.

Le premier roi connu qui aurait régné sur toute la Norvège serait Harald Ier aux Beaux Cheveux (872-933), qui l'emporte, selon les sagas, en 872 sur les ducs (jarl). L'aîné de ses fils, Erik « Hache sanglante », est détrôné en 935 par le chef viking Haakon Ier le Bon. Son petit-fils, Olaf Tryggvason (995-1000) lui succède, mais il est chassé par le roi danois Sven « Barbe fourchue ». La Norvège est alors partagée entre Sven et le jarl de Trondheim. Il faut attendre l’an 1016 pour trouver un vrai père fondateur du royaume norvégien, en la personne du roi Olaf Haraldsson, qui établit sa capitale à Trondheim. Olaf, ancien Viking, rapporte de ses nombreux voyages le christianisme, et convertit la population par la force, ce qui lui vaut d’être canonisé en saint Olaf.

Au XIIIe siècle, un jeune aventurier prénommé Sverre Sigurdsson s’empare du pouvoir et fonde une nouvelle dynastie, installée à Bergen. Néanmoins, en raison du pouvoir croissant détenu par la ligue hanséatique dans cette ville, la capitale du pays se fixa finalement à Oslo au début du XIVe siècle.

L’année 1380 voit l’extinction de la dynastie royale norvégienne, avec la mort du roi Haakon VI. Sa femme Margrethe de Danemark, fille du roi de Danemark, obtient la succession et consacre ainsi l’union du Danemark et de la Norvège. La Suède vient s’ajouter à ce domaine en 1397, formant l’« Union de Kalmar ». Le Danemark, au sein de cette union, exerce une nette domination, et la Norvège n’est plus guère alors qu’une province danoise, avec le danois pour langue officielle.

L’émancipation de la Suède, avec la révolte de Gustave Vasa, met un terme à l’union de Kalmar en 1523. La Norvège, elle, reste néanmoins sous domination des Danois. Ces derniers, en 1536, imposent au pays la Réforme luthérienne, ce qui a pour conséquence de tarir le flot des voyageurs se rendant en pèlerinage auprès des reliques de Saint Olaf, à Trondheim (anciennement Nidaros), et de couper encore davantage le pays du reste du monde.

En raison de l’alliance contractée par le royaume dano-norvégien avec Napoléon, les puissances coalisées victorieuses cèdent la Norvège continentale à la Suède en 1814. En réaction, une Convention nationale se réunit à Eidsvoll, dans l'Akershus : elle déclare l’indépendance du royaume de Norvège et adopte une constitution (c'est la seconde constitution écrite la plus ancienne encore en vigueur en Europe après celle de Saint-Marin), avant de désigner comme roi le prince danois Christian-Frédéric de Danemark, le 17 mai 1814. Un compromis est finalement trouvé, et fait de la Norvège un royaume distinct, mais en union personnelle avec le roi de Suède Charles XIII. Toutefois, depuis 1810, c'est le prince héritier de Suède, Charles Jean, qui joue un rôle décisif. Ce dernier est un ancien maréchal d'Empire de Napoléon, Jean-Baptiste Bernadotte, qui prend fait et cause pour son nouveau royaume et mène une brève campagne en Norvège pour réunir les deux couronnes. Il devient roi en 1818 sous le titre de Charles XIV Jean.

Un événement franco-norvégien : pendant la guerre de 1870-1871, un ballon envolé de Paris ayant dans sa nacelle deux Français, Rolier et Béziers, atterrit près de Seljord. Jules Verne s'inspirera de cette exceptionnelle aventure dans L'île mystérieuse. Le ballon, sa nacelle et le drapeau français, offerts par la France, sont exposés au musée technique d'Oslo.

Ce régime, malgré plusieurs concessions, entraîna un mécontentement croissant des Norvégiens au cours du XIXe siècle, et fut dissous sans effusion de sang le 7 juin 1905. À la suite d'un référendum confirmant la nature monarchique du nouveau régime, le gouvernement offrit la couronne à un prince danois, qui fut élu par le Parlement sous le nom de Haakon VII.

La Norvège parvint à conserver sa neutralité au cours de la Première Guerre mondiale, en raison de sa puissance navale particulièrement dissuasive. Il n’en alla pas de même pendant la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle le pays fut envahi par les troupes allemandes dans le cadre de l’opération Weserübung. La résistance armée dura jusqu’à trois mois dans certaines régions, mais le roi et le gouvernement légal choisirent de s’exiler et de continuer la lutte depuis Londres.

La Norvège occupée fut dirigée par le chef des forces d’occupation, le Reichskommissar Josef Terboven. Le chef du parti pronazi local, Vidkun Quisling, fut autorisé à former à partir de 1942 un gouvernement collaborationniste, sous supervision allemande. Les Allemands et les collaborateurs se heurtèrent durant cette période à la résistance norvégienne. Après l’intervention des Alliés au sud et au nord — notamment de l’Armée rouge au nord — les derniers occupants capitulèrent avec le reste des forces allemandes, le 8 mai 1945.

L’épisode de l’occupation allemande rendit les Norvégiens plus sceptiques vis-à-vis du concept de neutralité, et le pays adopta une nouvelle stratégie fondée sur la sécurité collective. Après l'échec de l'instauration d'une union de défense scandinave, la Norvège fut l’un des membres fondateurs de l’OTAN, en 1949, et de l’ONU, à laquelle elle fournit son premier secrétaire général (Trygve Lie).

La Norvège a refusé à deux reprises par référendum de rejoindre l’Union européenne, en 1972 et en 1994. Le débat européen continue néanmoins à déchaîner les passions, avec environ 50 % de la population dans chaque camp. Le pays fait par ailleurs partie, comme l’Islande, de l’Espace économique européen (EEE), ainsi que de l'Espace Schengen depuis 2001.

Le 22 juillet 2011, le pays subit deux attaques terroristes menées contre le gouvernement. La première a été une explosion à la bombe survenue à Regjeringskvartalet, le quartier gouvernemental de la ville d'Oslo, à 15 h 26. L'explosion a tué huit personnes et blessé plusieurs autres. La seconde attaque a suivi environ deux heures plus tard dans un camp organisé par la Ligue des jeunes du Parti travailliste norvégien, sur l'île d'Utøya. Anders Behring Breivik, déguisé en policier a ouvert le feu sur les campeurs, tuant 69 participants. Ce drame est le plus meurtrier que la Norvège ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale.

Formalités

Formalités d’entrée

Carte d'identité ou passeport valable 6 mois après le retour

 

La Norvège appartenant à l’espace Schengen, il n’y a plus de contrôle aux frontières pour les voyageurs en provenance d’un autre pays de la zone Schengen, comme la France. Néanmoins, un passeport ou une carte nationale d’identité en cours de validité sont exigés pour l’entrée et le séjour sur le territoire.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-norvege.pdf

Certains organismes exigent (banques notamment) la présentation d’un passeport pour l’accomplissement de certaines formalités.

L’archipel du Svalbard n’appartenant pas à l’espace Schengen, il est nécessaire de présenter un passeport en cours de validité pour s’y rendre.

Mise à jour des formalités sur le site : diplomatie.gouv.fr
 

Climat

Le climat norvégien est raisonnablement tempéré, en particulier sur le littoral grâce à la chaleur apportée par le Gulf Stream et les pluies amenées par les vents de l'ouest. Cette chaleur permet notamment aux navires de l'Hurtigruten de naviguer tous les jours de l'année jusqu'à Kirkenes, au Finnmark, alors que les eaux de la mer Baltique (bien plus au sud pourtant) sont prises par les glaces. Les conditions climatiques à l’intérieur des terres, en revanche, peuvent se révéler plus rudes, et le nord du pays connaît un climat subarctique. L'archipel de Svalbard, par contre, connaît un climat arctique de toundra.

La Norvège est parfois surnommée « pays du soleil de minuit » en raison de sa situation septentrionale : une partie du pays se trouve en effet au nord du cercle polaire arctique, où le soleil ne se couche jamais en été (de mai à fin juillet) et ne se lève jamais en hiver (de fin novembre à fin janvier).

Monnaies

La couronne ( NOK )

1 NOK = 0.10€ env

Santé

A ce stade, aucun problème sanitaire n’a été signalé. Aucun vaccin n’est exigé. Un déplacement en Norvège peut toutefois être l’occasion de mettre à jour son carnet de vaccination.

Encéphalite à tiques

Enfin, en cas de séjour en zone rurale ou forestière (en particulier du printemps à l’automne), la vaccination contre l’encéphalite à tiques peut être évoquée : demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Se munir de la carte européenne d’assurance maladie à demander à votre caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Cette démarche est particulièrement utile compte tenu du montant des frais médicaux en Norvège.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne (cliquez ici)

Contracter une assurance de rapatriement sanitaire avant le départ.

Langues

Le Norvégien

L'anglais est pratiqué couramment

Fêtes

Excursions

Adresses utiles

Quai d'Orsay



Nos agences de voyages en région Nord-Pas-de-Calais
Au Comptoir des Vacances
35 place Foch
62500 St-Omer
Tél. : 03 21 98 04 31
M. Voyages
42 rue de Dunkerque
62500 Saint-Omer
Tél. : 03 21 39 68 75
M. Voyages
38 rue du Maréchal Leclerc
59190 Hazebrouck
Tél. : 03 28 40 62 95
M. Voyages
Zone Commerciale ED Picard - RN 43
62119 Noyelles-Godault
Tél. : 03 21 43 98 86