Obtenir le lecteur Adobe Flash

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Cambodge

Histoire

Le Cambodge actuel se veut l’héritier de l’empire khmer qui dominait la majeure partie de la péninsule indochinoise au XIIe siècle. De nombreux temples furent érigés sur l’ensemble du territoire, dont le plus notable est Angkor Vat. S’en suivra un long déclin au profit du Siam à l’ouest puis de l’Annam à l’est ; paradoxalement, cet affaiblissement ne prendra fin qu’avec la mise sous tutelle du pays par la France, à la suite de la signature d’un traité de « protectorat » en 1863. Les milieux nationalistes instrumentaliseront pour leur part souvent ce déclin, en attribuant la responsabilité aux différents dirigeants qui s’étaient succédé et qui par intérêt auraient permis cette décadence. Il convenait donc d’après eux de les écarter pour pouvoir renouer avec les fastes d’antan. Ce retour à la gloire d’Angkor sera sous plusieurs formes le cheval de bataille de la plupart des dirigeants de la seconde moitié du XXe siècle3.

Le protectorat français intégré à l'Indochine française se termine le 9 novembre 1953 par l'indépendance du pays, à la fin de la guerre d'Indochine. Devenu une monarchie constitutionnelle (dès 1947) dirigée par le roi Norodom Sihanouk, le pays affiche une politique de neutralité dans la guerre du Viêt Nam, mais dès 1966 ne s'oppose pas au transit par son territoire des troupes et des fournitures du Nord Viêt Nam à destination des combattants anti-américains du Front national de libération du Sud Viêt Nam (Việt Cộng).

Confronté, à partir de 1967-68, à une insurrection fomentée par les Khmers rouges — des rebelles communistes d'inspiration maoïste —, avec une économie qui va de mal en pis, Norodom Sihanouk doit se résoudre à confier le 14 août 1969 la direction du gouvernement au général Lon Nol, son pilier militaire, connu pour son anticommunisme, en échange d'une aide américaine. [réf. souhaitée] Le 18 mars 1970, Lon Nol, poussé par le prince Sirik Matak, de la branche Sisowath concurrente, renverse Sihanouk en déplacement à l'étranger (Moscou et Pékin) et instaure la république khmère. Devenu allié des États-Unis, le Cambodge est alors intégré à la stratégie d'endiguement du communisme en Asie du Sud-Est.

 
Le 12 avril 1975, l'ambassadeur américain Gunther Dean vient de quitter le Cambodge et arrive sur la base d'U-Tapao en Thaïlande.

Avec l'appui de la Chine, les Khmers rouges déclenchent alors une véritable guerre contre les forces gouvernementales. En sus de cette guerre civile, le pays est entraîné dans la guerre du Viêt Nam. Dès 1970, les Khmers rouges sont en passe de gagner, mais les États-Unis interviennent intensivement (larguant plus de 2,7 millions de tonnes de bombes, faisant du Cambodge le pays le plus bombardé de l'histoire4) et maintiennent provisoirement le régime républicain (avril-juin 1970). Cependant, lorsqu'en 1973 les États-Unis se désengagent de la région, leurs frappes aériennes ne parviennent plus à arrêter la menace communiste. Les Khmers rouges de Pol Pot, soutenus par la République populaire de Chine, prennent Phnom Penh le 17 avril 1975 et installent un régime autoritaire maoïste.

Formalités

Passeport valable 6 mois après le retour.


Visa

Un visa est obligatoire pour entrer au Cambodge. Il peut être délivré aux aéroports internationaux de Phnom Penh et de Siem Reap par les services de l’immigration contre paiement d’une taxe de 30$ pour un visa de tourisme et de 35$ pour un visa d’affaires ; prévoir dans les deux cas une photo d’identité (de format 4 x 6 cm), à condition que le passeport ait une durée de validité suffisante (6 mois au minimum).

Les visas de tourisme ouvrent droit à un séjour d’un mois. Ils peuvent être prorogés d’un mois maximum, une seule fois, par les services de l’immigration de Phnom Penh. Il est également possible d’obtenir un visa de tourisme électronique (e-visa) via internet. Les personnes entrant au Cambodge, munies d’un visa de tourisme, via l’aéroport de Siem Reap, sont tenues de séjourner au minimum 24 heures sur le territoire cambodgien avant de repartir à l’étranger.

Les visas d’affaires peuvent être prorogés d’un mois (une entrée), de trois mois (une entrée), de six mois (multiples entrées) ou d’un an (multiples entrées).

En cas de dépassement de la durée du visa, une pénalité de 5 USD par jour de retard est appliquée pendant les 30 premiers jours et de 6 USD/jour au-delà du 30ème jour.

Les doubles nationaux franco-cambodgiens bénéficient d’un visa " K " gratuit et permanent.

Les postes frontières internationaux avec délivrance de visa sont les suivants

Aéroports :

  • Aéroport international de Phnom Penh
  • Aéroport international de Siem Reap

Port :

  • Port de Phnom Penh (Mekong)

Frontière terrestre Cambodge/Thaïlande :

  • Phsar Prum/Ban Pakard
  • Daun Lem/Ban Laem
  • Cham Yeam (Koh Kong)/Hat Lek
  • Poipet/Aranyaprathet
  • O’Smach/Chong Jom
  • Anlong Veng/Chong Sa Ngam

Frontière terrestre Cambodge/Vietnam :

  • Bavet/Moc Bai
  • Khaorm Samnor/Ving Xuong (Chau Doc)
  • Phnom Den/Tinh Bien
  • Trapaing Srè (Kratié)
  • Trapaing Phlong/Xa Mat
  • Prek Chak/ Xa Xia
  • Banteay Chakrey (Prey Veng)
  • O’Yadav/Le Thanh

Frontière terrestre Cambodge/Laos :

  • Dom Kralor/Veun Khan

Aucun visa n’est délivré à l’arrivée au port maritime de Sihanoukville/Kompong som et à celui de Oknha Mong de la province de Koh Kong.

Pour toute information complémentaire, prendre l’attache de l’Ambassade du Cambodge en France.

Mise à jour des formalités sur le site : diplomatie.gouv.fr
 

Climat

Le pays est situé en basse altitude, soit au niveau du fleuve ou encore plus bas, ce qui fait que la saison des pluies fait augmenter le niveau des lacs et du fleuve principal : le Mékong. Près de 80 % des précipitations reçues en une année tombent durant la saison des pluies. Les températures s'échelonnent entre 10 °C et 38 °C. Le Cambodge est sous l’influence d’un climat tropical à « saisons alternées ». Les pluies s’échelonnent de mai à novembre. La sécheresse, quant à elle, est presque absolue entre décembre et avril.

Monnaies

Le Riel : 10 000 KHR : 2.16€ env

 

Santé

Avant le départ

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste).

Les structures hospitalières de santé publique du Cambodge sont de niveau inégal et ne correspondent pas toujours aux standards internationaux. Il est en conséquence vivement recommandé de contracter une assurance avant le départ prévoyant le rapatriement.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes
  • Dengue :

Présence endémique de la dengue : des précautions doivent être prises dans l’ensemble du pays. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques). La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée).
D’autres maladies virales, également transmises par les piqûres de moustiques, peuvent parfois survenir.

  • Paludisme :

Prévention du paludisme (malaria) : maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…). A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3 sauf Phnom Penh.

Choléra

Il est recommandé de veiller à la qualité des aliments et à leur bonne cuisson, d’éviter la consommation de crudités, de coquillages et de tous fruits ou légumes non pelés ou non lavés. Il est également conseillé de préférer l’eau en bouteille plutôt que l’eau du robinet et de se laver régulièrement les mains.

Rage

La rage est une maladie virale mortelle, transmise à l’homme par la morsure ou le léchage d’un animal contaminé. Le chien est le principal réservoir du virus, mais tous les mammifères peuvent être atteints : chat, singe, cochon, chauve-souris, …). L’infection se transmet par la salive de l’animal.

Il faut éviter de caresser les animaux sauvages, apparemment dociles, les animaux errants et même les chiens et chats domestiques auxquels on n’est pas habitué.
La rage sévit de façon endémique au Cambodge, aussi bien en milieu rural qu’urbain.

Toute morsure, aussi bénigne soit elle, et même le léchage d’une plaie, une égratignure, doivent faire redouter une contamination rabique et mettre en route une vaccination antirabique le plus rapidement possible.

Il est vivement recommandé, en cas de morsure, de se rendre rapidement à la consultation de l’Institut Pasteur de Phnom Penh, où les vaccins sont disponibles :

Grippe Aviaire

Le Cambodge fait partie des pays touchés par l’épizootie de grippe aviaire. Il s’agit d’une maladie virale animale (volailles) exceptionnellement transmissible à l’homme. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus.

Il n’existe pas, pour l’heure, de raison de différer un quelconque déplacement professionnel ou touristique au Cambodge. La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, en évitant notamment de se rendre dans des élevages ou les marchés aux volatiles. Des recommandations générales d’hygiène, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées :

  • éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ;
  • se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un soluté hydro-alcoolique.
  • en période endémique il peut être utile de porter un masque (type chirurgical et/ou anti projections).
Syndrome pieds-mains-bouches (infection virale due à des entérovirus comme le virus Coxsackie A16 et A71)

Plusieurs décès d’enfants en bas âge ont été constatés au Cambodge entre mars et octobre 2012. Ces décès étaient liés à l’entérovirus EV 71, généralement associé au syndrome pieds-mains-bouche. Jusqu’à présent, les victimes étaient en grande majorité issues d’un environnement défavorisé. Des cas sporadiques sont encore parfois détectés. Il convient de respecter les mesures habituelles d’hygiène de base (lavage des mains et hygiène alimentaire), et de consulter un médecin en cas de fièvre.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.
Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
Autres vaccinations : en cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (à pratiquer avant le départ dans un centre de vaccination internationale). La vaccination contre la rage peut également être proposée (si besoin, présence du vaccin français à l’Institut Pasteur du Cambodge).
Dans tous les cas demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Dans certaines régions, présence d’animaux venimeux (cobras, vipères, serpents bananiers, araignées) : l’approvisionnement en sérums antivenimeux est irrégulier.

Hygiène alimentaire

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Attention à la consommation de glaçons et éviter la consommation de poisson, de viande et de volailles crus.

VIH-Sida

Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Langues

Cambodgien.

 

Fêtes

Excursions

Adresses utiles

Quai d'Orsay

Voltage : 220 V - Prises compatibles
 



Nos agences de voyages en région Nord-Pas-de-Calais
Au Comptoir des Vacances
35 place Foch
62500 St-Omer
Tél. : 03 21 98 04 31
M. Voyages
42 rue de Dunkerque
62500 Saint-Omer
Tél. : 03 21 39 68 75
M. Voyages
38 rue du Maréchal Leclerc
59190 Hazebrouck
Tél. : 03 28 40 62 95
M. Voyages
Zone Commerciale ED Picard - RN 43
62119 Noyelles-Godault
Tél. : 03 21 43 98 86